http://www.klarthe.com/images/2017_08_Diapason_SADMP.JPG

« Son air des cartes des visites […], son air des enchères […], sont réglés en orfèvre par la baguette de Samuel Jean. […] Un régal.

Diapason, François Laurent

 

 

http://www.klarthe.com/images/2018_02_Operamag_SADMP.jpg

 « L’orchestre Régional Avignon Provence, sous la baguette du dynamique Samuel Jean, prouve qu’il peut désormais jouer en première catégorie et soutenir le mouvement de cette comédie, réjouissant condensé de folie et de charme. »

Opéra Magazine, Jacques Bonnaure

 

 

http://www.klarthe.com/images/2017_09_classsica_SADMP.JPG

 « On apprécie également le haut-niveau de l’Orchestre Avignonnais dirigé par Samuel Jean qui donne une délicieuse dynamique à ce bijou retrouvé. »

Classica, Cristiana Prerio

 

 

https://www.forumopera.com/cd/la-societe-anonyme-des-messieurs-prudents-sourire-aux-levres

 « Samuel Jean, à la tête de l’Orchestre d’Avignon, rend à cette musique la variété de ses couleurs, ce qui est fort heureux. »

Forumopéra, Laurent Bury

 

https://www.resmusica.com/2017/09/19/limmoralite-decomplexee-de-la-s-a-d-m-p/

« Isabelle Druet se voit idéalement entourée par un bon Orchestre Régional Avignon-Provence sous la baguette délicatement militante de Samuel Jean (jusque dans le Hue ! final, pioché dans le catalogue de Beyts)… »

 

 

http://www.classiquenews.com/cd-compte-rendu-critique-beydts-sadmp-samuel-jean-1-cd-klarthe-avril-2015/

 « Samuel Jean porte, nuance, caresse lui aussi une joute et une arène verbale facétieuse et enjouée. Voilà qui assoit derechef la facilité et l’intelligence d’une baguette tissée pour l’éloquence et la suggestion. Ici, le léger voisine avec la magie poétique. Même en version sélective, la production discographique enchante, captive, convainc. »

Classiquenews, Hugo Papbst

 

 

https://www.lemonde.fr/musiques/article/2017/06/16/selection-albums-louis-beydts-pablo-moses-charlie-parker_5145868_1654986.html

 « A l’écoute de l’Orchestre régional Avignon-Provence, dirigé avec goût par Samuel Jean, on en perçoit à tout moment la finesse esthétique (clins d’œil aux références du genre) et l’efficacité dramatique (des cuivres au piano). »

Le Monde, Pierre Gervasoni

 

 

https://www.francemusique.fr/emissions/en-pistes/actualite-du-disque-paganini-saint-saens-rozsa-34701

 

http://le-babillard.fr/page.php?p=article&cd=158

La direction de Samuel Jean fait honneur à la partition, en souligne les beautés — en particulier celles de l’orchestration — sans jamais sombrer dans l’outrecuidance ou l’épidictique. Et justement, l’Orchestre Régional Avignon-Provence s’avère ici excellent, sachant varier les couleurs, faire sautiller le rythme sans jamais manquer de précision ni paraître vulgaire. »

Le Babillard, Loïc Chahine

 

 

https://www.qobuz.com/fr-fr/album/louis-beydts-la-sadmp-solistes-orch-regional-avignon-provence-samuel-jean/3149028005912

« L’Orchestre d’Avignon-Provence, les cinq chanteurs – Thomas Dolié, Mathias Vidal, Jérome Billy, Dominique Côté incarnant les quatre sociétaires et Isabelle Druet l’actif principal de la société en question – s’en donnent manifestement à cœur joie. »

 

https://www.crescendo-magazine.be/lage-dor-de-la-musique-francaise-sexprime-aussi-dans-loperette/

« Samuel Jean dirige tout ce petit monde avec entrain, et ne couvre jamais les chanteurs de sorte que l'auditeur puisse pleinement apprécier le texte de Guitry, parfois plus parlé que chanté, mais toujours désopilant. »

Crescendo Magazine, Bruno Peeters

 

 

https://www.pizzicato.lu/spritzig-charmante-guitry-komodie/

« Mit einer guten Besetzung und dem alert  spielenden ‘Orchestre Régional Avignon- Provence’ kam eine prächtige Aufnahme zustande, die Guitrys feinen Humor perfekt zum Ausdruck bring. »

Pizzicato, Remy Franck

 

https://www.asopera.fr/fr/cd-dvd/1513-la-societe-anonyme-des-messieurs-prudents.html

« Samuel Jean et les musiciens de l'Orchestre Régional Avignon-Provence servent au mieux la partition de Beydts, qui comprend quelques mélodies joliment tournées et une ouverture pleine d'entrain dont le rythme s'incruste immédiatement dans la mémoire. »

Avant-Scène Opéra, Louis Billodeau

© 2019 by L I. All rights reserved

 

jean.samuel@neuf.fr

  • Facebook